« Mouvements associatifs infantiles et juvéniles : un premier exercice de démocratie participative »


M. TINE dans sa présentation à introduit par une définition de l’éducation populaire qui se résume par toutes les activités menées pour l’épanouissement de l’enfant et du jeune. Et pour avoir une idée du niveau de participation des enfants dans les différentes structures a demandé la question suivante : « Qui prend les décisions dans nos structures et quelle est la place de l’enfant dans les actions de nos structures ? » cette question à permis une remise en question de l’organisation même des organisations car pour la plupart du temps les enfants ne sont pas représentés dans les instances de décisions et de conception des programmes.

Revenant sur l’histoire du mouvement associatif Sénégalais il dira que ces mouvements le plus souvent datent des indépendances ou parfois même bien au-delà. Ils sont nés certes de la volonté politique des dirigeants du pays, mais force est de reconnaitre aujourd’hui qu’ils ont fini de convaincre de leur rôle capital dans l’épanouissement et l’éducation de l’enfance et de la jeunesse Sénégalaise.

S’appuyant sur les textes de loi il montrera comment l’Etat du Sénégal respecte les libertés individuelles et l’inscrit même dans sa constitution. Exemple : Article 8 ” La République du Sénégal garantit à tous les citoyens les libertés individuelles fondamentales, …. Ces libertés et droits sont notamment : – Les libertés civiles et politiques : liberté d’opinion, liberté d’expression, liberté de la presse, liberté d’association, liberté de réunion, liberté de déplacement, liberté de manifestation,”
Article 12 ” Tous les citoyens ont le droit de constituer librement des associations, des groupements économiques, culturels et sociaux ainsi que des sociétés, sous réserve de se conformer auxformalités édictées par les lois et règlements.”
faisant faire des activités d’adulte mais de les accompagner dans un processus d’apprentissage de la participation à la vie de la communauté.

A la suite ce cette introduction il abordera le point suivant qu’est l’importance des associations en charges des enfants et des jeunes. Les associations constituent des cercles de discussion, d’échanges d’information et de négociation. Ces associations sont sensées constituer des agents de socialisation. Elles faciliteraient la cohésion et l’articulation des groupes au sein de la société et elles favoriseraient des individus avec les groupes et la société globale. Elles sont des lieux par excellence de façonnement du caractère et de la personnalité. Elles offrent à l’homme politique futur, le moyen d’apprendre la conduite des hommes et la gestion des choses avant l’heure.

En définitive il ne s’agit pas de faire des enfants des adultes en miniature en leur


No Comments Yet - You can be the first to comment!

Sorry, comments for this entry are closed at this time.