Enfants et Média


Le présentateur de ce module M. NDAO Coordonnateur de l’ONG MEDIA DEV AFRICA a commencé son exposé par la question de savoir quelle information pour les enfants ?

En effet le constat que les enfants ne sont pas assez outillés pour avoir une lecture critique des flux d’information. Il faudrait alors une information adapté à l’enfant et qui répond à ses besoins et
aspirations. Malheureusement le paysage médiatique aborde l’information sur les enfants que dans un cadre caricaturale (enfants violés, enfants voleurs, enfants enlevés,…).

L’enfant n’est pas valorisé comme un homme pouvant participer à la bonne marche de la société.

D’un autre côté l’enfant n’étant pas pour la plupart client premier de l’information il est relégué au second plan. Ainsi l’information dans la forme à laquelle elle est véhiculée n’est pas adaptée à l’enfant. Cependant quelques succès stories ont été observés comme l’illustrent les projets suivants :

 Projet éducation à l’usage critique des médias au Sénégal : ce projet est sorti du constat que les médias à un moment se sont focalisés sur les problèmes de moeurs dans les lycées et collèges (sexualité dans les lycées mixtes, homosexualité dans les lycées de jeunes filles,…).
Les élèves qui ont analysés ceci comme un acharnement s’en sont pris à des journalistes. C’est ainsi que le projet a réuni dans trois lycées de Dakar des journalistes, des professeurs et des élèves pour que chaque partie puisse comprendre le préjudice causé aux enfants par la
stigmatisation de leur lycée et redresser la lecture de la presse chez les enfants.

 Projet jeunes lecteurs « passeport » : l’objectif du projet était de faire ressortir les centres d’intérêt des enfants parmi les sujets traités par les journaux.

 La journée internationale de radio et de la télévision pour les enfants : cette journée permet aux enfants de s’initié à la presse entièrement faite par et pour les enfants.

Ainsi il ressort que pour que l’enfant se retrouve dans la presse il faut respecter le droit de communiquer des enfants dans une presse qui est adapté à leur niveau. L’enjeu est ici de valoriser l’enfant par sa prise de parole (ne pas téléguider la prise de parole des enfants). « Ne pas faire des enfants qui parlent des paroles d’adultes » mais laisser les enfants parler aux enfants et aux adultes avec ses paroles.
A travers les médias classiques par l’augmentation des émissions interactives et informatives


No Comments Yet - You can be the first to comment!

Leave a comment